Client :

Eurotunnel

Euro Tunnel

Chiffres Clés:
Distance tunnel: 50,5 km
Plus de 9 millions de passagers par an
Tonne de marchandises par an : 18 millions
Profondeur du tunnel : 40m sous  le niveau de la mer

Performance SWAC:

Consommation énergétique réduite de 30% à 40%.

Contexte

Le tunnel sous la Manche, inauguré en 1994, qui relie la France au Royaume-Uni est le tunnel sous-marin le plus long du monde. Plus de 9 millions de passagers traversent la mer chaque année ainsi que 18 millions de tonnes de marchandises. L’ensemble du tunnel est équipé d’un système de refroidissement nécessaire au bon fonctionnement des trains circulant dans le tunnel. Cependant, la société Eurotunnel qui exploite cette infrastructure fait face à une consommation énergétique très importante et donc des coûts très élevés. Elle souhaite trouver de nouvelles solutions de climatisation.

Description du projet

L’objectif de cette étude est d’analyser la faisabilité de l’implantation d’un système SWAC (Sea Water Air Conditioning) pour garantir la baisse de la consommation d’énergie dediée au refroidissement du tunnel sous la Manche et ainsi voir les coûts diminuer. Le dimensionnement du SWAC est un point clé de ce projet. Deux approches seront proposées : une pour remplacer le froid produit par le côté Anglais (à Shakespeare Cliff) et une pour le côté français (à Sangatte).

Ce projet va également permettre de comparer les solutions potentielles avec un système SWAC ainsi que l’évaluation des économies faites lors de la production de froid en fonction de la consommation d’électricité.

Enfin l’étude doit définir le lieu le plus adapté pour installer une solution de refroidissement du tunnel à moindre cout.

Méthodologie

Deprofundis avec la participation d’Eurotunnel a d’abord étudié le système de référence du tunnel. Puis les facteurs ci-dessous ont été observés afin de déterminer la faisabilité :

  • La bathymétrie, afin de connaître les longueurs de conduites en jeu.
  • Le gradient thermique, qui permet de déterminer le delta de température exploitable mensuel.
  • Les courants et houles observées, qui définissent les structures assurant la stabilité des conduites.
  • La géologie et la géographie du site, qui permettent d’évaluer la faisabilité des différentes méthodes de fonçage et leur enveloppe budgétaire.
  • Les calculs déterminant le ratio énergie consommée / énergie produite
  • Les données économiques tel que le coût de l’électricité en France et au Royaume-Uni
  • L’environnement, et l’impact du déploiement du système SWAC sur celui-ci.

Perspective

A l’issue de cette étude, un gain de 30 à 40% est envisagé. Ce projet est actuellement en cours de discussion avec Eurotunnel.

contact_us_caps.png