Des ressources qui s’épuisent

Notre modèle de consommation actuel repose presque entièrement sur l’usage des énergies non renouvelables  que sont le pétrole, le gaz, le charbon et l’uranium. Les réserves d’énergies fossiles sont limitées et polluantes. La consommation mondiale d’énergie augmente et nous devrons dans les prochaines décennies  faire face à une pénurie des sources d’énergie fossiles. EDF-R&D prévoit le début de cette crise énergétique pour 2020.

En parallèle, l’usage massif de ces sources d’énergie conduit, entre autres, à l’augmentation des émissions de gaz à effet de serre tel que le gaz carbonique. Avec pour conséquence un réchauffement climatique global de la planète. Ce changement de climat a d’ores et déjà commencé, et s’il est trop tard pour revenir en arrière, il est encore temps de limiter les dégâts. Afin d’éviter une crise massive du système économique mondial, la maîtrise de la consommation énergétique et le recours aux énergies renouvelables constituent les seules alternatives crédibles sur les niveaux environnemental, économique et sociétal.

L’avenir de l’énergie vu par EDF R&D

Pourquoi les SWAC sont-ils une solution intéressante?

Durant les vingt dernières années, un cap important a été franchi. « L’époque des pionniers » a permis de valider la  faisabilité scientifique et technique du système de SWAC, avec des projets de prestige où la notion de rentabilité financière était secondaire. Afin d’éviter de cantonner le SWAC à une activité de micro-niche, nous devons  maintenant entrer dans une deuxième phase où cette technologie doit viser la parité avec les modes de génération de froid classiques. Pour ce faire, plusieurs axes de recherche sont explorés :

  • Dynamique des fluides pour augmenter le débit de l’eau dans les tubes.
  • Génie maritime pour adapter les procédures terrestres de travaux au milieu maritime afin de s’affranchir des techniques pétrolières onéreuses.
  • Travail sur les émetteurs de froid afin de tirer parti de l’eau « froide-tiède » (12 à 18°C) qui n’est pas utilisée dans les applications standards.

Dans le cas spécifique des territoires ultramarins et insulaires les producteurs d’énergie ont également la charge de la gestion des systèmes électriques.  Nos interlocuteurs sont à ce titre doublement intéressés pour promouvoir des actions d’efficacité énergétique, ces actions permettant de répondre aux enjeux spécifiques de ces départements qui présentent, d’une part un taux de croissance élevé et d’autre part des coûts de production structurellement supérieurs à ceux de la métropole.

contact_us_caps.png